La gare de Soarano

Visiter Antananarivo

Antananarivo, capitale de Madagascar, est la première ville de Madagascar dans laquelle tout européen fait un passage obligatoire, logistiquement parlant. Lorsqu’on arrive à Tana, comme on l’appelle ici, la claque est immédiate. Les repères européens s’envolent, l’étonnement se mélange à l’émotion, et une nouvelle vie commence.


Avant de visiter Antananarivo, un peu d’histoire …

Oeuvre d'Art à Analakely datant de la colonisation
Oeuvre d’Art à Analakely datant de la colonisation

Antananarivo, la capitale de Madagascar, traduit par « Tananarive » lors de la colonisation par les Français. Venant de Tanàna, la ville, et Arivo, le chiffre mille, ce joli nom certes un peu difficile à prononcer  fait simplement référence à une époque plus ancienne ou le peuple malgache des haut plateaux (les Merinas) vivaient dans une cité défendue par 1000 soldats.

Les grands Escaliers d'Analakely, vestige de la magnificence passée de la ville.
Les grands Escaliers d’Analakely, vestige de la magnificence passée de la ville.

 Antananarivo était en 1960 la perle de l’océan indien. Elle était faite  de rues neuves et pavées, de belles maisons et d’immeubles aménagés. Il faut bien l’avouer, la ville a de nos jours perdu de sa superbe, et il ne reste  que peu d’endroits ou apprécier réellement l’architecture de la ville. Une majeure partie des quartiers affiche maintenant les restes de ces bâtiments  plutôt délabrés, parfois couverts d’une publicité par une firme malgache pour lui redonner un coup de neuf.


Des lieux à visiter

Analakely

Gros plan sur le marché des pavillons
Gros plan sur le marché des pavillons d’Analakely

Allez, le tableau n’est pas si noir. Il y a bien quelques endroits en ville qui sont neufs et appréciables à voir !  Tout d’abord, parlons de Analakely et de l’avenue de l’indépendance. C’est sans contexte le quartier qui est le plus mis en valeur par la municipalité. Il s’agit d’une grande avenue reliant le rond point d’Ambohijatovo à l’ancienne gare de Soarano. Sur la route, on y trouvera les pavillons d’Analakely, l’un des plus grand marché de la ville ou toutes les marchandises se côtoient : on y trouvera des fruits et légumes, mais également des couettes et des couvertures !

Gros plan sur l'avenue.
Gros plan sur l’avenue.

Puis, en avançant vers la gare,  vous pourrez voir divers commerces : cela va du petit commerce de rue à la sauvette jusqu’au belles boutiques de grands groupes d’électroménager. Analakely a la réputation de proposer de bonnes boutiques.

Puis, nous arrivons à l’ancienne gare de Soarano. Elle est aujourd’hui désaffectée, et héberge un restaurant et des magasins.


Le quartier d’affaires

Immeuble de la SG à Antananarivo
Immeuble de la SG à Antananarivo

Au nord de la ville se trouve le quartier d’affaires. Pourquoi le quartier d’affaires ? Car c’est à cet endroit que se trouve les immeubles les plus grands et le plus récents, notamment ceux de la tour Orange ou de la société générale, ou encore Air France.

Enfin, ce quartier nord, qu’on appelle Ankorondrano, contient également le principaux centres commerciaux à la mode européenne. Bien sûr, ils sont principalement fréquentés par les étrangers car leurs tarifs européens (voir plus chers) sont hors de portée de la plupart des budget malgaches. On y trouve par exemple la galerie Zoom et sa ribambelle de boutiques de Luxe, le Leader Price qui n’a rien d’un magasin discount, le parc d’Ambanidia qui hébergent des FAI …


La haute ville

Une petite promenade en Haute ville peut être sympathique. Notamment, vous pourrez marcher tranquillement dans les vieux quartiers de Faravohitra, Andohalo…

…et continuer votre promenade jusqu’au sommet de la colline principale pour arriver jusqu’au magnifique point de vue sur Antananarivo, le lac Anosy et Mahamasina au premier plan. Attention, le coin est devenu très touristique, alors on vous demandera sûrement de payer pour les photos ! Ne vous laissez pas faire car ce phénomène est récent. Le coin n’a jamais été payant et les habitants essaient seulement de profiter de la situation.


Les Rovas

Antananarivo n’est pas vraiment à visiter pour ses monuments, comme peut l’être une ville Européenne.  En effet, il faut savoir qu’il ne reste que peu de lieux de visites historiques et culturelles sur les hauts plateaux. Certes,  il y a les douze collines sacrées de l’Imerina, et les Rova qui sont aussi des lieux touristiques, mais bon, il faut bien avouer que ça n’est pas ce que Madagascar à de mieux à offrir.

Rova de Manjakamiadana

Rova Manjakamiadana, Antananarivo
Rova Manjakamiadana, Antananarivo

Parmi ceux-ci, le Rova de Manjakamiadana , nommée aussi  l'(ancien) palais de la reine, se trouve au centre de Antananarivo. Au sommet d’une colline au style Hollywoodien, il domine toute la ville et offre au vazaha sac-à-dos de passage un des plus beaux panoramas à 360° qu’il pourrait avoir sur une capitale mondiale. Une grande collection de Joyaux des Merinas existait encore il y a peu de temps, jusqu’à ce qu’elle disparaisse dans un incendie au milieu des années 1990.

Ecriture Antananarivo et le Rova Manjakamiadana
Ecriture Antananarivo et le Rova Manjakamiadana

Le Rova d’Ambohimanga

Le Rova d’Ambohimanga se trouve en périphérie de la ville. Sa visite n’est pas extraordinaire, mais peut vouloir le coup si vous n’avez rien à faire. Attention, n’en faîtes pas votre priorité.


Activités culturelles à Antananarivo

La vie culturelle est bien présente à Madagascar. S’il y a bien un endroit ou apprécier à sa juste valeur la culture malgache, c’est bien à Tana.

Cocorico ! Alors bon, l’IFM , Institut Français de Madagascar, et l’Alliance Française, sont les moyens les plus rapides et faciles d’y accéder pour un européen (d’ailleurs vous y verrez que peu de malgaches).

Il existe des activités culturelles à Antananarivo : projections de films, concerts. N’hésitez pas à vous renseigner !

Mais mais mais. Il faut bien savoir que la culture Malgache est accessible dans bien des endroits, auxquels  l’européen de passage ne songerait pas à aller. Les concerts de groupes locaux ne manquent pas, on trouvera toujours son bonheur, par exemple avec Basy Gasy au Chill Out café. Les cabarets sont nombreux ! Quoi de mieux qu’un petit concert de cette légende du rock malgache qu’est Iraimbilanja au Piment Café , ou bien de Kiaka à Ankatso ? Et puis , si vous avez la chance, peut être aurait vous l’honneur de pouvoir aller assister à une représentation des Mahaleo au Coliséum, ou bien de Erick Manana s’il est de passage dans son pays d’origine.


Restaurants à voir

Aujourd’hui encore, lors d’un déjeuner entre collègues, une personne sur le départ ayant passé deux mois  à Antananarivo, nous faisait part de sa déception de ne pas avoir pu visiter tous les restaurants qui étaient sur sa check-list.

Le magret de Canard du Sakamanga.
Le magret de Canard du Sakamanga.

S’il y a bien une chose à ne pas manquer à Antananarivo, c’est la variété de ses restaurants, dont vous trouverez une liste sur cette page.  Je ne parle pas seulement des gargottes, non (Bien que ce soit le meilleur endroit pour y manger un plat typique malgache, servi avec son riz) .  C’est aussi l’occasion de se faire une cure de désintoxication du fast-food. Il existe très peu de restaurants de ce type de bonnes qualité et je vous déconseille les burgers des gargottes. Au moins un endroit au monde ou McDo n’a pas posé ses mains pleines de graisse.


Accessibilité d’Antananarivo

Antaninarenina, le quartier des bijoux
Antaninarenina, le quartier des bijoux

Le réseau routier malgache est encore en réfaction. De gros efforts ont été fournis aux débuts des années 2000, encore poursuivi aujourd’hui par le président fraichement élu. Non, ce qui est vraiment, vraiment intéressant avec Tana, c’est que c’est la Rome malgache, et tous les chemins y mènent. Ce qui fait de Tananarive, la ville ou toutes les autres régions sont facilement accessibles. Idéal pour un expatrié qui souhaitent partir en vadrouille lors de ses vacances.


La brousse des hauts plateaux

Comme disait une personne qui se reconnaitra, Madagascar, c’est une photo de carte postale à chaque centimètre. Et les hauts plateaux ne font pas exception ! En saison des pluies, la latérite rougi par le soleil offre un contraste étonnant avec les rizières verdoyantes. C’est d’autant plus vrai sur la route d’Ampefy, près du Lemurs Park et sur la route partant d’Antsirabe vers Betafo. Quelle merveille !

A vous ! Comment avez-vous trouvé Antananarivo ? Que cherchez-vous sur la capitale malagasy ?

8 réflexions sur “ Visiter Antananarivo ”

    1. Bonjour, je l’espère pour vous aussi. N’hésitez pas à visiter d’autres lieux pour l’occasion, car Tana n’est pas ce qu’il n’y a de mieux !

  1. Bonjour je fais partie d’un équipage et je vais avoir une escale a antananarivo. On le dit d’éviter de sortir toute seule… est-ce vraiment dangereux?
    J’ai hate d’y etre ! J’espère pouvoir sortir de l’hôtel !

    Merci

    1. Bonjour,
      Le fait que Tananarive et Tamatave soient dangereux la nuit est vrai, il faut vraiment faire attention.
      Le jour, vous pouvez vous promener, mais en prenant soin de ne rien avoir de précieux ou ostentatoire sur soi.
      La nuit, il ne faut vraiment pas sortir à pied, mais ne se déplacer qu’en voiture (au pire en taxi) et aller dans des endroits connus.

  2. Bonjour nous sommes un groupe de 10 et nous souhaitons aller dans le nord par la route d Antananarivo. En juillet. Y a til des choses à voir sur ce parcours? Nous devrons trouver un minibus.
    Merci d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre séjour à Madagascar et découvrez les meilleures destinations de l'ïle rouge.