Nosy Iranja, quelques petites vagues en fin d'après midi.

L’île de Nosy Be

Nosy Be est une destination touristique connue de l’île rouge, et vendue comme le paradis sur terre dans les agences de voyages dans le monde. IciMadagascar vous propose de découvrir la « Grande île », à travers un dossier dédié à l’un des endroits les plus prisés de Madagascar.


Se rendre à Nosy Be

Nosy Be est accessible par deux moyens : le taxi-brousse et l’avion.

Une petite sculpture près du port de Hellville
Une petite sculpture près du port de Hellville

La route et le bateau

Il est possible d’emprunter les moyens de transports publics malgaches pour se rendre à Nosy be ainsi :

Le trajet en taxi-brousse est long et difficile, à moins de choisir un transport privé.

    1. Antananarivo – Ambanja : départ tous les jours à 13H environ. Se rendre à la gare d’Ambodivona pour acheter son billet de taxi-brousse deux jours avant. Le trajet de 800 kilomètres dure vingt heures et coute cinquante milles Ariary.
    2. Ambanja – Ankify :  Le trajet de 24 kilomètres est court et dure une heure. On trouve des taxi-brousse locaux, et des taxis 4L (le chauffeur va embarquer 6 passagers).  Les frais sont de 2 000 Ariary par personne.

Privilégier la vedette rapide !

  1. Ankify – Nosy be :  Ankify est le port depuis lequel partent les bateaux vers Nosy Be. Là encore, deux solutions : la vedette rapide coûte 12 000 Ariary et fait le trajet en 30 minutes. Le bateau classique coute 6 000 Ariary et fait le trajet en deux heures. Enfin, des bacs permettent de faire traverser un véhicule à des prix élevés.

Une fois arrivé à Nosy Be, des voitures attendent les touristes fraîchement débarqués pour leur proposer un trajet vers les hôtels à des tarifs prohibitifs ; ne pas se laisser avoir.

L’avion

Aeroport, là ou arrivent bien des touristes ...
Aéroport, là ou arrivent bien des touristes …

Nosy Be possède un aéroport international. Il est donc possible de prendre un vol directement depuis la France. Nosy Be est bien sûr aussi joignable en avion depuis Antananarivo.


Se déplacer à Nosy Be

Une maison sur pilotis au bord d'une route bien goudronnée ...
Une maison sur pilotis au bord d’une route bien goudronnée …

Nosy Be n’est pas une île de grande superficie, et les villes sont séparées par une distance d’une vingtaine de kilomètres environ. Les routes sont bien goudronnées.

En ville, les tuk-tuks sont nombreux et permettent le déplacement à Hellville et Ambatoloaka. Ils ne se déplacent pas d’une ville à l’autre.

Des tuktuks se déplacent à Hellville
Des tuktuks se déplacent à Hellville

Des taxis collectifs pour les déplacements entre communes stationnent,   se renseigner auprès des riverains pour les trouver. Ils partent lorsqu’ils sont pleins, le trajet coûte 2 000 Ariary.


Se loger à Nosy Be

Reflet du crépuscule sur la plage de Dzamandzar
Reflet du crépuscule sur la plage de Dzamandzar

Se loger à Nosy Be coûte un peu cher. Les hôtels « bon marché » (entre 50 000 et 90 000 Ariary) sont en état assez délabré. Il faut compter minimum 130 000 Ariary pour avoir une belle chambre .

On trouve des hôtels en ville à Ambatoloaka : vous serez alors à coté de tout, et plus indépendant. D’autres solutions sont proposés en brousse  sur la route d’Andilana/Dzamandzar : ces hôtels sont  plutôt isolés des villes. On en devient dépendant pour tout,  mais les conditions de séjour sont très biens.


Restauration

Il existe de nombreux restaurants dans le quartier touristique d’Ambatoloaka, ainsi que dans les hôtels. En sortant du cadre aseptisé de la station balnéaire d’Ambatoloaka, vous trouverez également des adresses en ville, et des gargottes pour les petits budgets. Comme pour les hôtels, les prix des restaurants sont élevés à Nosy Be : par exemple, il faut prévoir 6 000 Ariary pour manger dans une gargotte.


Les agglomérations de Nosy Be

Ambatoloaka

Ambatoloka, coté station balnéaire
Ambatoloka, coté station balnéaire

Ambatoloaka est la ville la plus fréquentée par les touristes. L’un de ses quartiers, gardée et protégée d’accès par une barrière constitue la « station balnéaire » de Nosy Be : il s’agit d’une grande rue avec hôtels, restaurants, et boutiques, au bord d’une petite plage.

Ambatoloaka a plusieurs avantages : c’est ici que l’on trouve les principaux prestataires  pour les excursions, avec des prix nets de toutes commissions  : visite des belles îles aux alentours, location de motos/quad. C’est également le coin des restaurants et des hôtels urbains. A la nuit tombée, c’est malheureusement le point de rencontre de nombreuses prostituées avec leurs clients.

L’autre partie de l’agglomération est une ville habitée par la population malgache. Il est rare d’y croiser des touristes, mais il ne faut pas hésiter à prendre le temps de s’y balader !

Madirokely

Madirokely est une petite agglomération qui est se trouve au bout de la plage de Ambatoloaka. Le coin a un peu plus de charme que la plage d’Ambatoloaka, et on y trouve aussi de bons hôtels. Pour s’y rendre, depuis Ambatoloaka, bifurquez vers la gauche juste avant la barrière de la station balnéaire.

La plage de Madirokely
La plage de Madirokely

Hellville

Hellville est la première commune de l’île. La ville est plutôt agréable à visiter, notamment le bord de mer, et mérite bien qu’on y consacre quelques heures. Il y a la possibilité d’y loger.

Hellville est également le point d’entrée maritime de l’île. C’est ici que se trouve le port de Nosy Be.

Dzamandzar

Une rue de Dzamandzar
Une rue de Dzamandzar

La deuxième commune de l’île est une ville très représentative de la situation malgache aujourd’hui. Les touristes et les vazahas ne vont que très rarement. C’est dommage, car la ville mérite néanmoins une visite, pour observer son coté authentique ! Le passage y sera rapide, la commune n’étant pas exceptionnellement grande.

La plage de Dzamandzar, éclairé par les dernières lumières du crépuscule
La plage de Dzamandzar, éclairé par les dernières lumières du crépuscule

Il faut  aller notamment au bord de la plage. Vous pourrez y voir des véritables bateaux de pêcheurs tout droit sortis d’une époque inconnue.


Les excursions

Nosy Be est une destination touristique agréable pour se rendre à Madagascar, globalement plus équipée que la majorité du pays pour accueillir des touristes.  Il est difficile de passer à coté de la beauté des paysages des excursions !

Et maintenant, à vous ! Voulez-vous ajouter quelque chose sur Nosy Be ? Avez-vous besoin d’autres informations sur la grande île  ?

4 réflexions sur “ L’île de Nosy Be ”

  1. Salut a tous.
    Nosy Be: Pourriez vous me donner votre point de vue sur l’insecurite et l’hygiene (espace public, restaurants…) en bord de mer mais aussi dans le centre de l’ile qui regne a Nosy Be par rapport a Mada? Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles peuvent vous intéresser


Gros plan sur un geyser d'Ampefy Ampefy, petit paradis à 100Km de Tana
La mer est pure à Nosy Iranja. Les plus belles plages de Nosy Be
Coucher de soleil au mont Passot (2) Les excursions de Nosy Be

A ne pas rater sur le site


La chanteuse de rock malgache Iary Tana In Rock : l’évènement rock de Madagascar
Paysage de Manambato, vu du lac Manambato, paradis lacustre
au-sommet-de-Andringitra L’Andringitra et le Pic Boby