maladie-moustique-madagascar

Maladies à Madagascar

Les pays tropicaux souffrent d’une mauvaise réputation sur le plan sanitaire auprès des européens. Des mots tels que paludisme, malaria, dengue,  (et ebola dernièrement) , suscitent la peur chez les touristes , bien que souvent, leur signification soit méconnue.


Note préalable sur les préparatifs de santé

Dernière mise à jour : 06/07/2015.

Seul un médecin peut vous aider efficacement à faire vos préparatifs santé.

Icimadagascar.fr n’est pas un site médical. Ces indications ne se basent que sur nos expériences personnelles et ne donnent qu’un premier aperçu des précautions à prendre. Elle ne remplaceront en aucun cas une consultation médicale et ne peuvent être tenues comme référence.

Je vous recommande donc vivement de prendre rendez-vous avec votre médecin traitant qui saura vous donner les indications adaptés.


Le paludisme (ou malaria)

Certainement la maladie la plus redoutée lorsqu’on arrive à Madagascar.

Qu’est ce que le paludisme ?

Le paludisme est un parasite.  Il est transmissible d’homme à homme uniquement par l’intermédiaire d’un vecteur externe, les moustiques de type Anophèles.

Le Paludisme  se loge dans le système digestif, notamment dans le foie. Une fois présent dans l’organisme, il se manifeste sous forme de crises chroniques. Les symptômes caractéristiques sont alors une forte fièvre et une forte diarrhée.

Les risques de transmission

Les chances d’attraper le paludisme en étant touriste ou résident expatrié à Madagascar sont très faibles (à moins que vous ne couriez  en tongs dans les marais ). En voici les raisons.

  1. Les Anophèles ne sont pas majoritairement présents parmi toutes les espèces de moustiques présentes à Madagascar.  Ils ne représentent que trois espèces sur une vingtaine.
  2. La présence de moustiques varient selon la localisation géographique. Par exemple dans les hauts plateaux, il est presque impossible d’attraper la maladie car les anophèles ne survivent pas en altitude.
  3. Les Anophèles ne sortent que aux alentours du coucher et du lever du soleil. De plus, pour vous contaminer, il doit lui-même être porteur du parasite ( ce qui implique qu’il doit avoir piqué une personne contaminé avant vous).
  4. Enfin, ils existent des protections très efficaces.

La prévention du paludisme

Il existe des mesures de préventions simples qui réduisent la probabilité d’être infecté à des % proches de zéro.

Prévention logistique du paludisme

A l’approche du crépuscule (vers 17h30) , il faut porter des chaussures, chaussettes, et vêtements amples à manches longues. Arroser soigneusement de lotion anti-moustique les partie du corps qui ne sont pas couvertes par des vêtements.

Dormir sous une moustiquaire bien fermée et arrosée de lotion anti-moustique. Tous les hôtels  en sont équipés, et ne manqueront pas de déposer une spirale répulsive de moustiques dans votre chambre.

Et bien sûr, ne pas paniquer à la moindre piqûre !

Prévention médicale

Il n’existe pas de vaccin préventif contre le paludisme. Le moyen  utilisé est l’utilisation d’un traitement préventif administré durant le séjour. C’est un traitement lourd et difficile.  Ceci ne doit être fait que sur prescription médicale.

Je donne quelques exemples :

  1. Une personne en voyage court sur la côte est devra probablement prendre un traitement préventif, étant donné la présence abondante du parasite dans cette région.
  2. Une personne expatrié à Antananarivo pendant deux ans ne prendra pas de traitement préventif en permanence (sinon, bonjour les effets secondaires sur la santé !), mais seulement lorsqu’elle se déplacera dans une zone à risque.

Un avis médical est indispensable pour juger de la nécessité d’un tel traitement. Les médecins en Europe vont donneront probablement le traitement de manière systématique dans le cas d’un séjour court. Les médecins résidents à Madagascar sont les plus qualifiés pour juger de ce point, connaissant bien les régions à risque.


Hépatite

L’hépatite A est présente et son agent est répandu dans les eaux. Le vaccin est donc nécessaire.


La Rage

Le virus

La rage est un virus mortel pour l’homme,  qui se transmet par le sang ou la salive, typiquement par une morsure ou une griffure d’un animal infecté.

Le virus peut être soigné tant que les premiers symptômes ne sont pas apparus. Ensuite il est trop tard. Il est donc indispensable de se soigner de manière préventive en cas de morsure par un animal.

Que faire en cas de morsure

  1. Soigner la plaie au plus vite, avec coton et désinfectant pour ralentir la propagation du virus.
  2. Se rendre à l’institut pasteur à Tananarive qui pourra vous faire les injections nécessaires :  vaccin curatif  + sérums antirabiques.

Le vaccin préventif existe aussi. Il se fait sur prescription médicale en France, par plusieurs piqûres espacées d’une semaine environ.

Risques

Bien que la rage soit présente à Madagascar, le risque de l’attraper est très proche de 0.

  1. Les personnes les plus exposées sont celles dont les activités professionnelles les mettent en contact réguliers avec des animaux pouvant être porteurs du virus : chiens errants, chauves-souris, lémuriens …
  2. Sachez que la municipalité de Tananarive fait le ramassage régulier des chiens errants enragés.

La peste

La peste à Madagascar

La peste n’est pas fortement répandue à Madagascar. Elle n’est présente que dans certains foyers. Sachez que ces lieux sont rapidement identifiés et isolés par le gouvernement malgaches et les organismes médicaux présents sur l’île rouge.  Des mesures sont rapidement prises et la population est à l’abri d’une contamination massive.

En conclusion, vous n’avez aucune chance de contracter la peste à Madagascar.

Le bacille

La peste est provoquée par une bactérie, le bacille Yersina Pestis. Il est transmis à l’homme indirectement par certaines espèces de rats, par l’intermédiaire de leur puces, mais peut-être transmise d’homme à homme dans le cas de la peste pulmonaire.

Il existe plusieurs types de contamination par la peste :

  1. La peste bubonique
  2. La peste septicémique, qui est une complication de la peste bubonique
  3. La peste pulmonaire, forme grave de la peste qui peut être attrapée au contact d’une personne qui en est atteinte. C’est une forme virulente et très contagieuse, et donc une urgence médicale.

La peste est une maladie qui se soigne très bien de nos jours. Il existe dans le monde des maladies bien plus virulentes, et la réputation de la peste vient principalement des grandes épidémies du moyen-âge, contre lesquelles la population était totalement démunie à l’époque. Il me parait impossible que ce genre de situation de reproduise aujourd’hui.


Ebola

(Suite à l’apparition du virus en Afrique en décembre 2014)

Ebola n’est pas une maladie présente à Madagascar.  Madagascar est une île ,  qui n’a pas de frontières communes avec les pays d’Afrique concernés par cette maladie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préparez votre séjour à Madagascar et découvrez les meilleures destinations de l'ïle rouge.