Une belle plage de l ile aux nattes, sainte marie

Sainte-Marie, une île de rêve

Sainte-Marie est l’île qui plonge le touriste dans un rêve dont il ne souhaite pas se réveiller.  Une impression d’être dans une carte postale dont vous êtes le héros. Un moment de détente qui ne se produit qu’une fois et qu’on ne veut pas voir finir. Une balade de lieux perdus en lieux paradisiaques, avec chaque jour , l’impression de redécouvrir quelque chose de nouveau. Loin des souçis du quotidien, loin de l’atmosphère étouffante de Antananarivo.


Aller à Sainte-Marie

L’avion

Le moyen le plus simple de se rendre à Sainte-Marie est de prendre l’avion. Cela a un coût, toutefois, depuis Antananarivo, le vol ne dure qu’une heure. En sortant de l’aéroport, vous pourrez prendre un tuktuk, certes onéreux (20 000 Ar), pour se rendre dans son hôtel . Selon les hôtels,  le transport peut être pris en charge.

Les grèves de la compagnie locale sont courantes, alors il n’est pas garanti que vous pourrez trouver un avion.

La route et le bateau

Un tuktuk de Sainte Marie
Un tuktuk de Sainte Marie

Un autre moyen de transport vers Sainte-Marie et de prendre le bateau depuis Sonierana Ivongo, un village à 200 km au nord de Tamatave (le trajet durera environ 10h).  Il faut alors aller en taxi-brousse jusqu’à Tamatave d’abord, ensuite prendre un taxi-brousse locale jusque  Sonierana Ivongo, et et prendre le bateau tôt le matin. Les bateaux ne partent plus l’après-midi, pour des raisons de sécurité.


Plan de l’île

Sainte-Marie se décompose en deux grandes parties : La partie Sud est la plus développée. L’aéroport se trouve tout au sud de l’île, il est le point de départ de la route. Le paysage y est déjà très beau  !

Sainte-Marie a un paysage qui sera très similaire à la RN2 : la grande route serpente dans la végétation, longeant les plages et traversant de nombreux petits villages rudimentaires.

Route principale de Sainte-Marie

Au bord de la route, on trouvera des gargottes, des bars, et surtout, des hôtels, qui bordent la plage ouest de l’île.  La route continue ainsi pendant 20 km, jusqu’à arriver à une ville : Ambodifotatra. C’est le point le plus animé de l’île, et on y trouvera les établissements de vie pratique : banques, poste, restaurants …

Point de vue depuis Ambodifotatra
Point de vue depuis Ambodifotatra sur l’île aux pirates

Après Ambodifotatra, la route continue son périple vers le nord ou vers l’est de l’île. La route vers le nord est intégralement goudronné depuis le début de l’année 2014. La route de l’Est est goudronnée à moitié : les sentiers de pistes alternent avec le bitume. Toutefois, tout cela reste très praticable en moto ou en scooter !


Se loger à Sainte-Marie

Il ne sera pas compliqué de vous loger sur l’île. De nombreux hôtels longent le bord de la mer et sont directement accessible le long de la route. Attention, tous ne sont pas égaux. Vous pourrez trouver des hôtels bon marché, mais avec une prestation moyenne, comme vous y trouverez des hôtels très luxueux et hors de prix. Je vous conseille de prendre un hôtel dans le milieu de gamme, environ 100 000 Ar par nuit, pour avoir un confort et une prestation de qualité qui ne gâcheront pas votre séjour.

Les hôtels « milieu de gamme »  ont de bons restaurants , qui éviteront un déplacement dans l’obscurité le soir.

Il n’y a pas spécialement de restaurants à Sainte-Marie, et si vous êtes dans un hôtel correct, alors le restaurant le sera aussi. Étant donné que le déplacement en ville le soir sera onéreux, cela sera un bon compromis. Dans le restaurant, ne ratez pas la langouste ; tous les hôtels en propose, et c’est toujours très bon avec un peu de mayonnaise.