Rova Manjakamiadana, Antananarivo

Voir Antananarivo en 2016

Lorsque je suis arrivé à Madagascar il y a 4 ans, à l’époque, je trouvais déjà Antananarivo délabrée et en manque d’entretien. Durant ces quelques années, je l’ai vu évoluer, pas forcément dans le bon sens,  et le spectacle n’a rien d’envieux.

Je précise que cet article ne parle que d’Antananarivo et ne concerne en rien le reste de Madagascar.


Il y a quelques temps, mon épouse me parlait d’une discussion qu’elle avait eu avec un pote, qui lui racontait comment il avait vécu un court passage à Antananarivo 4 ans après en être parti. Témoignage fou ! Il ne reconnait plus la ville, la trouvant totalement changée. Notamment, c’est le niveau de misère qui le choquait le plus : il n’avait jamais vu autant de personnes en difficulté dans les rues de la ville.

Je dois avouer que moi-même, je me sentais comme la grenouille dans sa marmite qui ne sentait pas l’eau commencer à bouillir. Je ne me rendais pas compte de ce que la ville était devenue, mais en ouvrant les yeux, il m’est apparu évident que la personne en question avait raison !

Qu’est qui a changé ?


Les déchets

Antananarivo est devenu une poubelle géante, ou la population est dans l’obligation désormais côtoyer ses déchets. Je ne sais pas si vous avez déjà joué à Sim City ? Dans ce jeu, ou vous êtes le maire d’une ville fictive, lorsque vous ne gérez pas les ordures générés pas vos concitoyens, vous voyez à l’écran des tas d’immondices s’accumuler dans toutes les rues de votre ville.  C’est à ça que me fait penser Antananarivo aujourd’hui. A chaque coin de rue, une piètre petite colline de crasse, de saletés à l’odeur nauséabonde est toujours là pour vous accueillir. J’ai cru savoir que le responsable du ramassage des déchets n’est plus la municipalité mais un ministère. Quoi qu’il en soit, c’est vraiment dégueulasse. Surtout quand ces tas d’ordures se trouvent juste en face d’une boucherie à même la rue, ou le marchand étale ses saucisses l’air de rien. Les mouches ont tout loisir de passer de l’un à l’autre. Charmant.

N’oublions pas que nous sommes en pleine été austral. L’eau de pluie qui s’accumule dans les rues de la ville chaque soir est le meilleur vecteur de toutes les saloperies qui ont eu le plaisir de voir le jour et mijoter sous le soleil cuisant. Quoi de mieux pour amener tout ça directement dans les logements des habitants de la ville basse, qui ont chez eux un demi-mètre d’eau à chaque averse ?

[EDIT]  (15/01/2015) : la commune d’Antananarivo a commencé à procéder au nettoyage des ordures. Tous les quartiers ne sont pas encore traités, mais la propreté de la ville en est améliorée. Ce nettoyage semble êter généralisé à tout Madagascar, et d’autres villes telles que Diego-Suarez et Mahajanga procèdent également au ramassage de leurs déchets.


La misère

Depuis des mois dans ma rue, des gens dorment à même le trottoir, et ça n’est rien en comparaison de tout ceux qui dorment sous les tunnels chaque nuit. Tout ça il y a quelques années, ça n’était pas là, ou du moins, ça n’était pas à ce point là !

Le taux de chômage est si élevé que la population doit avoir recours à tous les moyens pour survivre. Outre les vols et la montée de l’insécurité qui en découle, les gens en sont amenés à vendre tout et n’importe quoi dans la rue.  Citons les épiceries clonés, les magasins éphémères … Il n’est pas rare qu’un business soit copié quand il fonctionne. Il n’est pas rare dans certaines rues, d’observer 4 épiceries ou 5 boucheries l’une à coté de l’autre. Des fois l’un ferme, un autre rouvre au même endroit et c’est reparti. J’ai vu un fond de commerce changer 5 fois de propriétaire en 6 mois juste en face de chez moi.

Citons aussi les vêtements vendus à même le sol, les objets usagés de toute sorte à vendre sur le trottoir, les vendeurs de marchandises chinoises à la sauvette dans les rues qui tentent désespérément de tirer un petit bénéfice de ce qu’ils ont emprunté dans un magasin… Certains d’entre eux vendent des fois à perte, en espérant se refaire sur la prochaine vente. Dur dur !

[EDIT]  (15/01/2015) : Les marchands vendant à même la rue du coté d’Analakely et Behoririka ont été expulsés de leurs emplacement. La circulation et la propreté des lieux s’en trouvent améliorés. La sécurité de Behoririka (le jour) devrait également en bénéficier.

Il existe à Ampefiloha , près du canal, un endroit réputé dangereux, ou je suis passé deux fois en voiture. J’y voyais des gens assis au milieu d’immondices. Quand au bout d’un moment, j’ai compris ce qu’ils faisaient là : les ordures qu’ils avaient autour d’eux étaient en fait des marchandises à vendre.

Dans un pays ou l’on commence à vendre même ses ordures, on se dit que rien ne pourra être pire n’est-ce pas ? Cela fait 4 ans que je me dis ça, et a chaque fois, le palier est franchi. Espérons qu’un jour, certaines personnes prendront leurs responsabilités et feront leur devoir pour remettre Antananarivo et Madagascar sur un chemin plus facile à suivre pour la population malgache.

Et vous, quel constat faîtes-vous sur Antananarivo en 2016 ?

16 réflexions sur “ Voir Antananarivo en 2016 ”

  1. Bonjour c est juste un peu de vacances que je prépare pour 2017 vu les commentaires tout cela me donne grande reflexion c est un pays que je voudrais revoir j Is suis né

    1. Cet article ne traite que d’Antananarivo, je m’excuse pour son coté repoussant. Madagascar est très jolie dans son ensemble, notamment sur les côtes ou vous trouverez de superbes plages, et tous le sud qui est magnifique ! C’est à voir !

  2. Né à M’car … en 1929 … Quitté suite à malgachisation en 1973 …
    Ce que je lis confirme de n’y pas retourner ! Gardons nos souvenirs intacts ! Pas tous agréables…mais propres !

    1. J’imagine que oui, Antananarivo a du bien changé en 30 ans ! J’ai déjà vu des photos de l’époque et effectivement, c’est différent. Moins de bouchons et moins d’insalubrité.

  3. Bonjour, j’aurais besoin de quelque conseil. je part d’ici 1 mois à Madagascar en mission humanitaire. J’aurai voulu savoir au niveau de la sécurité : Y a t’il un grand risque de ce faire dépouiller à l aéroport d’antanarivo ? Nous arrivons à 00h00. Et savez comment sa se passe à Tamatave actuelle ? Merci d’avance pour vos réponses.

    1. Bonjour
      L’aéroport d’Antananarivo n’est pas spécialement dangereux. Il faut plutôt faire attention à ne pas se faire arnaquer avec les nombreux bagagistes et les taxis. Une fois que vous êtes sortis de l’aéroport, c’est une autre histoire. Donc assurez vous d’avoir un véhicule pour en sortir (taxi ou autre).

  4. Bonjour
    J’ai été à Madgascar l’an dernier pour des vacances et je suis retourné à nouveau cette année-ci au mois de Juin car j’adore ce pays. Je pense que votre constat est vrai mais pas applicable au tout Tana. C’est plus au niveau de la ville basse comme vous le soulignez. La ville intermédiaire ou haute de Tana diffère du descriptif donné. Hormis la pauvreté frappante, j’ai fait la même observation que vous : il semblerait que les gens essaient de vendre tout ce qu’ils peuvent pour s’en sortir. A part cela, Madagascar reste un magnifique pays et j’y retournerai à nouveau car je l’aime avec ses défauts et ses qualités.

    1. Bonjour, effectivement mon constat s’applique davantage à la ville basse, et certains quartiers dit « résidentiels » tels que Ivandry ou Ambatobe sont beaucoup plus agréables. Mais je pense que pour 70% de la ville, ça reste vrai…
      Ceci dit, moi aussi j’aime beaucoup ce pays, et les 4 ans que j’y ai passés sont inoubliables. Il est certain que j’y retournerai aussi.

  5. Nous partons pour un séjour de 4 jours à Tana je n’y suis pas retournée depuis 15 ans ,je souhaiterai savoir si c’est facile de faire Tana /Diégo en taxi et sécurisant aussi

    1. bonsoir, c’est un voyage tres long, il faut au moins 2 jours. Je l’ai fait en juillet avec mon chauffeur malgache que j’utilise depuis 4 ans (je me rends a Mada 2 fois/an)

  6. l’article sur Tana m’a beaucoup choqué,j’espère ne pas être déçu pendant mon séjour ,hormis de voir la misère qui est terrible,ce pays est merveilleux donc à voir maigré tout.

    1. je suis désolé, c’est la vision que j’avais de la ville en 2016 au bout de 4 ans… mais visiter le pays dans son intégralité est vraiment une belle expérience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles peuvent vous intéresser


La gare de Soarano Antananarivo, une capitale très atypique
Une très belle coccinelle Le Run de Madagascar
Antananarivo la nuit Les délestages

A ne pas rater sur le site


La chanteuse de rock malgache Iary Tana In Rock : l’évènement rock de Madagascar
La mer est pure à Nosy Iranja. Les plus belles plages de Nosy Be
Une belle plage de l ile aux nattes, sainte marie Sainte-marie, une île paradisiaque