madagascar-nuages

Bilan sur le passage du cyclone Chedza

Suite à cet article sur l’alerte cyclonique à Antananarivo, revenons plus en détail sur la traversée du cyclone Chedza.


Le cyclone Chedza à Madagascar

Chedza est parti du Mozambique, entrant à Madagascar en dévastant la ville de Morondava. Traversant Madagascar d’ouest en est, il est passé par la ville de Fianarantsoa, avant de sortir par Mananjary pour se diriger vers le sud, épargnant ainsi La Réunion. Antananarivo ne s’est ainsi pas trouvé sur le route direct du cyclone, et n’en a senti que les effets secondaires.

En particulier, les inondations ont fait parler d’elles dans la capitale malgache. En effet, le cyclone a été accompagné d’une semaine de pluies constantes dans une large zone de plusieurs centaines de kilomètres, qui ont fait monter de manière alarmante le niveau des eaux dans certains quartiers de la ville, parfois à plus d’un mètre au dessus du sol. On compte plusieurs morts et plus de 50 000 sinistrés. Rappelons que les eaux stagnantes peuvent être un véritable problème d’hygiène à Madagascar, et la source de parasites et maladies bactériennes.


Bilan

Les derniers bilans provisoires, publiés le 21/01/2015, font état de plus de 50 morts et 120 000 sinistrés. Les destructions d’habitations sont nombreuses, quoique, les habitants des côtes logent dans des maisons en bois qui peuvent être reconstruites rapidement.


Classification des cyclones

L’Organisation Météorologique Mondiale classe les tempêtes des tropiques selon la puissance du vent.

  1. On considère les cyclones tropicaux comme les perturbations les plus fortes avec des vents à partir 118 km/heure pour les plus faibles, à des vitesses au delà de 212km pour les plus forts.
  2. Les tempêtes tropicales sont les dépressions avec des vents de 63km/h à 117 Km/h. C’est à partir de ce stade que la dépression prend un nom, choisie dans une liste prédéfinie.
  3. Les dépressions tropicales ont des vents en dessous de 62 Km/h.
Vue aérienne Chedza
Vue aérienne Chedza (photo Météo France)

Un cyclone se forme sur les mers des tropiques , et constitue une grande masse de vapeur convergente en spirale vers son oeil, engloutissant de l’air humide et chaud, et l’éjectant en haute altitude. Cette énorme masse peut prendre une taille conséquente, certains d’entre eux pouvant atteindre le millier de kilomètres. A noter que autant la masse nuageuse est une vraie tempête tropicale , accompagné de forts vents et pluies, autant l’oeil est une zone calme.

Les cyclones sont des phénomènes météorologiques dont les malgaches souffrent régulièrement. Toutefois, ils ne frappent que rarement la capitale malgache de plein fouet. Un cyclone est avant tout un phénomène maritime, et ne peut se former qu’au dessus d’une mer chaude , minimum 27°C. Lors de son périple, la traversée d’une terre atténue fortement sa puissance, notamment à Madagascar , une île tout en relief avec un point culminant à 2000m à Antsirabe. Les côtes malgaches sont donc ceux qui en souffrent le plus.


Prévisions

D’après Météo France, l’année 2014/2015 sera proche des normes en terme de dépressions tropicales pour Madagascar. Trois dépressions pourraient atteindre les côtes, donc une ou deux avec le statut de cyclone tropical.

N’hésitez pas à consulter cette page pour en savoir plus sur la saison des pluies à Madagascar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ces articles peuvent vous intéresser


madagascar-page-pluie La saison des pluies
La rue de Besarety Récit : les voleurs de Besarety
Une très belle coccinelle Le Run de Madagascar

A ne pas rater sur le site


Une belle plage de l ile aux nattes, sainte marie Sainte-marie, une île paradisiaque
au-sommet-de-Andringitra L’Andringitra et le Pic Boby
La mer est pure à Nosy Iranja. Les plus belles plages de Nosy Be