image avion

Obtenir un visa travailleur à Madagascar

Quiconque a déjà fait des procédures pour obtenir un visa de travail à Madagascar sait que ca peut vite devenir en une grosse galère. Je vous fais partager mon expérience, à travers cette anecdote, afin que vous sachiez à quoi vous attendre et puissiez vous préparer au mieux.


Si vous souhaitez connaitre les démarches pour obtenir un visa court ou long séjour, c’est par ici.


Un visa de travailleur

Ça y est , j’ai signé mon contrat de travail en CDI avec ma société, pour une durée indéterminée. Mais obtenir un visa travailleur pour Madagascar est tout sauf simple.  Si vous voyez les douze travaux d’Asterix, c’est pareil.


Comment l’obtenir

Première étape : attestation de demande d’autorisation de travail

Il faut réunir de nombreux papiers afin de déposer un dossier à un établissement nommé l’EDBM, à Isoraka (Economic Develpment Board of Madagascar)

  • contrat de travail,
  • certificat d’existence de l’entreprise,
  • attestation de travail du salarié, fiche de renseignements sur le salarié,
  • certificat de résidence officiel fourni par le fokontany avec une photo tamponnée,
  • plus toutes les photocopies de tous les documents d’identité possibles : passeport, anciens visas, etc.

Mais ce n’est que le début des galères, car cette procédure ne fournit en résultat qu’une attestation de demande d’autorisation de travail. On est encore loin d’avoir le visa

Deuxième étape : le visa transformable

Armé de ce précieux document, il faut que je me rue  à l’assaut de l’ambassade de Madagascar à Paris, afin de déposer un dossier pour un visa transformable. Parmi les pièces réclamées :

  • celles déjà réclamées ci-dessus
  • une attestation de changement de résidence de la mairie française + certificat de résidence malgache si vos habitez déjà à Mada
  • un casier judiciaire vide
  • un billet d’avion aller retour.

Le visa s’obtient en une semaine . C’est fini me dirait vous ? Que nenni , gniark! Ce visa ne dure qu’un mois.

Le visa travailleur

De retour à Madagascar, il faut à nouveau se rendre à l’EDBM. Armé de mon via provisoire, des pièces déjà cités ci dessus, plus une bonne dizaine d’autres… MAIS , car il faut toujours un mais, il faut avant passer à la préfecture , afin de demander …. je ne sais plus quoi. Une énième paperasse, certifiée conforme, n’est ce pas.

Et ensuite, après toutes ces péripéties, il n’y a plus que 8  mois à attendre sa carte de résident. Mais ça valait le coup.

Pourquoi tant d’étapes pour obtenir un visa? Certains disent que c’est une réponse du gouvernement malgache au gouvernement Français, qui lui aussi , est très peu enclin à accorder le droit d’entrée aux Malagasy sur le territoire Européen. Même pour un petit séjour de tourisme, c’est tout une histoire.

Et vous, avez-vous eu des difficultés pour obtenir votre visa ?

3 réflexions sur « Obtenir un visa travailleur à Madagascar »

  1. Oui tout est lamentable dans ce pays corrompu et bien entendu la France ne peut pas se réclamer d’être exempte de tout vice, vu les « affaires » avec nos élus mafieux…

  2. Comment faire si c’est un haut placé du Ministere de l’intérieur qui demande de payer cash le droit de visa sinon il ne remet pas la lettre de notification pour payer?
    Je vous remercie de votre prompte réponse

  3. Bonjour à tous ,
    Qui pourrait me dire combien coûte un visa longue durée 5 ans
    ? j’ai déjà mon visa transformable mais même le consul ne peut me dire combien cela va me coûter à Tana ? en vous remerciant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ces articles peuvent vous intéresser


madagascar-page-pluie Récit : Sous la saison des pluies à Madagascar
La panoplie de dictionnaires pour apprendre le malgache Un peu de vocabulaire et grammaire malgache ?
Embouteillages à Isoraka, Antananarivo, à 12h. Embouteillages à Antananarivo

A ne pas rater sur le site


au-sommet-de-Andringitra L’Andringitra et le Pic Boby
Le soleil à travers la fenêtre de l'Isalo! Visiter l’Isalo
La chanteuse de rock malgache Iary Tana In Rock : l’évènement rock de Madagascar